Passion.vfr


Aller au contenu

moteur v4 vfr1200f

Le v4 de La Honda VFR 1200F 2010

Affichage plein écranPrécédentPlaySuivant

Pour compléter ces quelques photos, voilà une partie du dossier de presse de cette Honda VFR 1200F 2010. Cela parle motorisation, embiellage et architecture Unicam.

«Le moteur de la VFR1200F a été conçu afin d’offrir tout à la fois vitesse élevée, accélérations immédiates et surtout sensations généreuses, avec un fort accent porté sur la vivacité et la disponibilité. Les motoristes souhaitaient également qu’il en émane une sonorité vivifiante, celle-là même qui caractérise les sportives à moteur V4.

Ce nouveau V4 distille donc ses performances là où elles sont les plus utiles et les plus plaisantes. Linéaire, la courbe de couple est concentrée sur les bas et moyens régimes, offrant la possibilité au pilote de ne jouer qu’avec sa poignée de gaz. Une maîtrise rend la machine très excitante à piloter, comme doit l’être une vraie Road Sport.

Puissance progressive

Développer un V4 destiné à une machine polyvalente, utilisable aussi bien au quotidien que le week-end ou pour rejoindre des destinations plus lointaines recèle de nombreux défis.

Les caractéristiques les plus significatives de ce moteur sont certainement sa vivacité unique ainsi que l’omniprésence de son couple. Afin de permettre de profiter au mieux de la puissance du moteur tout en conservant un haut niveau de confort, les vibrations doivent faire l’objet d’une attention toute particulière. C’est pour cette raison qu’une architecture unique a été tout spécialement développée. En lieu et place de la configuration classique d’un V4, avec les cylindres régulièrement disposés, la VFR1200F adopte une solution ingénieuse de façon à centraliser les masses tout en gagnant en compacité. Ainsi, les cylindres arrières sont placés côte à côte mais très proches alors que les cylindres avant sont plus nettement espacés. Ce dessin permet d’obtenir une forme fine et compacte qui s’insère idéalement entre les jambes du pilote tout en participant à la centralisation des masses, donc à la facilité de pilotage et à la sensation d’équilibre délivrée par la partie cycle. Sans effet de couple de renversement (droite/gauche), la nécessité d’un balancier d’équilibrage disparaît et les frictions sont réduites.

Un embiellage novateur complète les bénéfices de l’agencement des cylindres. Fonctionnant avec un angle de 28° seulement, ce vilebrequin réduit effectivement les vibrations primaires ainsi que le bruit, supprimant l’intérêt d’un contre-arbre gourmand en puissance. Ainsi, ce nouveau V4 produit 90 % de son couple maximal à seulement 4 000 tr/min. Pour permettre au pilote de profiter au mieux de cette particularité unique, 4 amortisseurs de couple ont été installés, finissant d’éliminer les vibrations gênantes et les à-coups.

Technologie issue de la de compétition

Pour sa distribution, la VFR1200F fait appel à la désormais fameuse architecture Unicam développée avec succès pour les très performantes CRF de motocross.

La logique des motoristes était simple : l’Unicam ayant été mise au point pour des motos sur lesquelles les notions d’espace, de poids et de performances sont essentielles, cette technologie avait parfaitement sa place sur la VFR dont le concept privilégie la centralisation des masses et l’ergonomie.

Également «empruntée» aux CRF et à la RCV211V, le principe des carters étanches qui limite les pertes par pompages générées par le mouvement des pistons et la densité de l’air. Un tel système n’avait jamais été utilisé sur une machine de route mais les bénéfices pour le pilote sont similaires : une réactivité incroyable et une consommation de carburant limitée.

Retour page d'accueil




PAGE D'ACCUEIL | MON LIVRE D'OR | MOTO ASTUCES | ENTRETIEN | FORUM | EVOLUTION DE LA VFR DE 1986 à 2006 | FICHES TECHNIQUES VFR | GALERIE VFR 400 | GALERIE VFR 750 | GALERIE VFR 800 | PETITES ANNONCES GRATUITES | BALADES MOTO | Plan du site


Revenir au contenu | Revenir au menu